Ouarzazate : histoire et culture à l’affiche

Culture au Maroc

Ouarzazate est une véritable destination pleine de milliers de merveilles. Il montre aux visiteurs une incroyable variété de paysages entre déserts et vallées verdoyantes. La ville est moins connue que Marrakech. Elle constitue une excellente base pour visiter le sud du Maroc et ses majestueuses vallées (gouvernées par d’anciens ksars). La ville regorge également de nombreuses cultures Ouarzazate.

Naissance de la ville par Bénédicte de Valicourt

Fondée par les Français en 1928, cette ville est une base avancée pour la conquête de la vallée du Drâa et un excellent point de transit vers le sud du Maroc. Entre déserts, palmeraies, canyons et montagnes feuilletées, aussi entrent les pas de l’ancienne caravane transsaharienne. Des canyons aux vallées luxuriantes, des sentiers rocheux aux villages berbères accrochés aux falaises. En atteignant le canyon du Dadès et plus loin dans le désert, le frisson de l’excitation est l’immense mer sculptée de dunes de pierre, dont les sommets sont brûlés à la lumière au coucher du soleil. Vous êtes au bord du désert du Sahara. C’est l’histoire Ouarzazate.

Ouarzazate, le Hollywood marocain

La culture Ouarzazate avec ses murs en pierre et ses rues modernes et droites, que des choses inoubliables. Vous aurez accès à de nombreux hôtels Ouarzazate sur place, surement vous aurez l’embarras du choix. Si vous commencez votre visite par la célèbre casbah de Taourit qui se loge près du centre-ville, sachez qu’elle fut construite au 13e siècle, cette ruelle labyrinthique regorge de maisons en pisé, et il y a encore 200 familles qui y vivent aujourd’hui. L’ancienne résidence du Glaoui (gouverneur) à Pacha, Marrakech, est à deux pas de là, avec ses hauts murs extérieurs déchiquetés occupant toute la situation. C’est une introduction parfaite à l’architecture berbère et à l’ancienne route bordée d’arbres dans la vallée de Dadès. Il a été construit en 1920 sur le site du ksar dans le village. Il est également l’un des plus beaux bâtiments en pisé du Maroc, avec ses plafonds décoratifs et ses pièces spacieuses.

Ouarzazate : histoire et culture à l’affiche

À l’orée du pays des casbahs, sur la route de Marrakech : le ksar Aït-Benhaddou

Il est situé sur la route des caravanes, à l’ombre des impressionnants sommets de l’Atlas. Il a été construit au 11e siècle et était le souverain des Almoravides, ces « puritains du désert » « Il est aussi le fondateur du paradis perdu d’Andalousie. En 1987, le ksar a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, ce qui l’a sauvé des dommages dus à sa lente dégradation destinée. La plupart des familles préfèrent se loger de l’autre côté de l’oued aux abords de la route. Ce ksar fait partie également de la culture Ouarzazate. Les habitants vous montreront l’une des six casbahs, identifiés par ses quatre tourelles. Parmi ces deux portes fortes, il y a une manière d’aborder le mode de vie ancestral des villageois. Ils sont construits en deux ou trois couches de sol et sont décorés de toits-terrasses sur poutres de palmiers et la partie supérieure est joliment décorée.